HORAIRES DE PASSAGE
Fred Pallem & Le Sacre du Tympan : 20h00
Orquesta Akokán : 21h20
Sons of Kemet : 22h50
Orquesta Akokán
Mambo groove / Cuba - USA
José « Pepito » Gómez : chant / Michael Eckroth : piano / Jacob Plasse : guitare tres / César López : saxophone alto, flûte / Evaristo Denis : saxophone bariton / Jamil Schery : saxophone ténor / Heikel Fabian Trimiño : trombone / Yoandy Argudín : trombone / Harold Madrigal Frías : trompette / Reinaldo Melián : trompette / David Faya : basse / Roberto Jr Vizcaino Torre : percussions / Mendoza Valdes : percussions

Unique concert en France

Akokán est un mot Yoruba utilisé à Cuba signifiant « du fond du cœur », et en effet, chaque morceau sur le premier album éponyme de Orquesta Akokán sonne comme un cadeau sincère du groupe au public. Créé et dirigé par le chanteur cubain José « Pépito » Gómez, Orquesta Akokán est un big band multigénérationnel composé des meilleurs musiciens de l’île. On y retrouve alors le pianiste César « Pupy » Pedroso, une section de saxophones composée de membres d’Irakere (fondé par Chucho Valdés), des percussionnistes issus de NG la Banda, sans oublier les arrangements et les compositions originales du pianiste jazz Mike Eckroth. Enregistré lors d’une session live de 3 jours dans le mythique studio de La Havane « Areito », l’album nous transporte dans la chaude ambiance des dancings du Cuba des années 40 et 50.

VIDEO
Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
Jazz / France
Fred Pallem : direction, basse électrique / Guillaume Magne : guitare électrique / Emiliano Turi : batterie / Sébastien Palis : orgue, clavinet / Arnaud Roulin : synthés / Sylvain Bardiau : trompette / Robinson Khoury : trombone / Christine Roch : saxophone ténor, clarinette / Rémi Sciuto : flûte, sax alto, sax basse / Anne Le Pape : violon 1 / Aurélie Branger : violon 2 / Séverine Morfin : alto / Michèle Pierre : violoncelle

Le Sacre du Tympan est le big band de jazz rétro-futuriste le plus dingue de France. Créé en 1998 par Fred Pallem (bassiste et compositeur), passé à NJP en 2006, il déborde de fantaisie et de créativité dans la tradition des grands orchestres à la Spike Jones. Après s’être attelé à revisiter la folk intimiste de Neil Young, l’œuvre électro-pop de François de Roubaix ou encore les B.O. des cartoons cultes, le groupe s’attaque à un nouveau projet tout aussi stupéfiant. Sans se départir de la fusion musique « populaire » (pop, rock…) et « savante » (jazz…), Le Sacre du Tympan présente son nouvel album, L’Odyssée, dans la veine du David Axelrod de la fin des années 60 ou du Supersonic de Thomas de Pourquery.


VIDEO
Sons of Kemet
Jazz / Royaume-Uni
Shabaka Hutchings : saxophone / Theon Cross : tuba / Tom Skinner : batterie / Eddie Hick : batterie

Quartet atypique (saxophone, tuba et deux batteries), Sons of Kemet est porté par Shabaka Hutchings, saxophoniste prodige de 33 ans faisant partie de la nouvelle scène caribéenne de Londres. Véritable héritier de Pharoah Sanders, il n’hésite pas à secouer le monde du jazz avec son troisième album Your Queen is a Reptile qui se joue des frontières. Dénonçant l’injustice de la monarchie britannique incarnée par la Reine d’Angleterre, Sons of Kemet rend hommage dans chaque morceau de l’album à une reine différente : « My Queen is Ada Eastman », « My Queen is Angela Davis » … Empruntant musicalement des éléments de rap, de spoken word ou de dub, ce projet engagé célèbre l’influence de la diaspora caribéenne comme son véritable fil rouge.