LE CRI DU CAIRE

MER 16 OCT À HERSERANGE (19H) AVEC WAJDI RIAHI TRIO
LE CRI DU CAIRE
Jazz oriental | France - Egypte

Au souffle continu du saxophone de Peter Corser, aux cordes « barocks » de Karsten Hochapfel et aux envolées du trompettiste Erik Truffaz, répond la voix séductrice d’Abdullah Miniawy, jeune poète et chanteur égyptien avide de liberté et de justice. Ensemble, ils forment Le Cri du Caire.

À la croisée des styles, entre rock, poésie, jazz, et volutes orientales, Le Cri du Caire déploie un projet né d’une nécessité de découvertes et de rencontres.

Lauréat des Victoires du Jazz 2023 dans la catégorie Album de musiques du monde, le trio invente un univers d’une grande puissance qui transcende les identités et les frontières. Avec improvisation comme mot d’ordre, ils s’accordent dans un même désir d’invention et de partage, pour porter les espoirs des peuples aux voix muselées face aux oppressions politiques, sociales et religieuses.

Line-up :
Abdullah Miniawy : voix
Peter Corser : sax tenor
Karsten Hochapfel : violoncelle

Lauréat des Victoires du Jazz 2023 dans la catégorie Album de musiques du monde, le trio Le cri du Caire invente un univers qui transcende les identités et les frontières. Au souffle du saxophone de Peter Corser et aux cordes de Karsten Hochapfel répond la voix séductrice d’Abdullah Miniawy, jeune poète et chanteur égyptien avide de liberté et de justice.

Line-up :
Abdullah Miniawy : voix
Peter Corser : sax tenor
Karsten Hochapfel : violoncelle

WADJI RIAHI TRIO
Jazz oriental | Tunisie - Belgique

Né dans les ruelles ensoleillées d’une ville tunisienne, et bercé par les mélodies du Maghreb, Wajdi Riahi a appris très jeune l’art du piano. Dès ses premières notes, il savait qu’il allait transcrire en musique les vibrations de son héritage tunisien tout en explorant les vastes horizons du jazz.

À l’âge de 20 ans, Wajdi Riahi prend son envol pour Bruxelles et trouve une terre d’accueil pour cultiver son talent et affiner son art. Le destin réunit alors le pianiste à deux autres musiciens : Basile Rahola à la contrebasse et Pierre Hurty à la batterie. Ensemble, ils forment un trio où la complicité musicale bouscule les frontières et fondent un premier album, « Mhamdeya », hommage à sa ville de naissance.

Si le premier album, Mhamdeya, est empreint de nostalgie, leur deuxième opus

« Essia » évoque un cheminement entre les deux horizons du pianiste : Tunis et Bruxelles. Le Stambeli, tout comme la musique Gnawa, font partie intégrante de l’album Essia. L’architecture organique de ces rythmes africains et nordafricains s’y confond avec l’étoffe complexe et dense du Jazz. Un album qui a fait l’unanimité de la presse spécialisée à sa sortie en décembre 2023 (FIP, Jazz Magazine…) et qui constitue un maillage délicat de tissus éclatants, souples mais aussi épais : un travail d’artisan, à la fois subtil et robuste. Le lyrisme de Wajdi se révèle au fil des morceaux, dont chacun est un petit écosystème singulier. Ils constituent in fine un tout cohérent, à la manière d’un recueil de nouvelles.

Line up :
Wajdi Riahi : piano, composition
Basile Rahola : contrebasse
Pierre Hurty : batterie

Wajdi Riahi, né dans les ruelles ensoleillées de Mhamdeya en Tunisie, fusionne les mélodies du Maghreb avec le jazz. Avec Basile Rahola et Pierre Hurty, il forme le Wajdi Riahi Trio et bousculent les frontières musicales. Le lyrisme et le talent du pianiste Wajdi se révèlent sur scène comme un espoir incontournable !

Line up :
Wajdi Riahi : piano, composition
Basile Rahola : contrebasse
Pierre Hurty : batterie