HORAIRES DE PASSAGE
Festen « Inside Stanley Kubrick » : 20h00
Samy Thiébault « Caribbean Stories » : 21h15
Samy Thiébault
« Caribbean Stories »
Jazz / France - Royaume-Uni - Cuba
Samy Thiébault : saxophone, flûte en sol / Hugo Lippi : guitare / Felipe Cabrera : basse / Lukmil Perez : batterie / Inor Sotolongo : percussions

Si l’on raconte que le jazz est né à la Nouvelle-Orléans, on sait qu’il fût forgé dans les Caraïbes. La musique et la culture de tout ce vaste territoire est chargée du poids de l’histoire. Histoire de souffrance, de révolte, d’espoir et de rencontres.
C’est ce sujet que Samy Thiebault a décidé d’explorer avec son nouveau groupe. Une formation originale et inédite avec comme cœur battant un percussionniste et un batteur, le cubain Inor Sotolongo et Arnaud Dolmen, originaire de la Guadeloupe.
Comme pilier harmonique, le bassiste Felipe Cabrera. Le groupe est entouré par deux guitaristes, riches d’influences allant de Kingtson à Puerto Rico, en passant par le be bop le plus pur, les incroyables anglais Hugo Lippi et martiniquais Ralph Lavital. Ensemble, ils écrivent une nouvelle page d’un livre où le rythme fait sens avec des mélodies aux parfums envoûtants et sulfureux.


VIDEO
Festen - « Inside Stanley Kubrick »
Jazz / France
Damien Fleau : saxophone / Jean Kapsa : piano / Oliver Degabriele : basse / Maxime Fleau : batterie

Fondé en 2008 et mené par deux frères, Maxime et Damien Fleau, rejoints très vite par Jean Kapsa et Oliver Degabriele, le quatuor jazz Festen joue une musique cinématographique impétueuse. En dix ans, le groupe a d’abord lorgné dans la lignée du jazz new-yorkais avant de s’ennuyer des standards du genre et de succomber aux séductions du rock’n’roll. Après avoir repris Ennio Moricone sur leur dernier album, Festen rend maintenant hommage à Stanley Kubrick, ayant lui-même puisé dans la musique classique pour ses films. Inside Stanley Kubrick traverse dix des films du légendaire cinéaste, de Barry Lyndon à Orange mécanique en passant par Shining, le tout en créant un univers angoissant, orgasmique et envoûtant. Avec des courts morceaux et des mélodies impactantes, Festen capte le public et l’embarque dans un voyage à travers le cinéma et le jazz.